Rallye des princesses...
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

 

Nathalie GESLIN, Aurélie LITZLER & Joël CARSENAT

Au Rallye des Princesses 2003.

De Paris, place Vendôme à Mandelieu La Napoule

1630 km de bonheur en Honda S 800

 

"L’action sans la philosophie est une arme meurtriere,

la philosophie sans action n’a pas de valeur "

soichiro honda

 

Pour sa quatrième édition du 1er au 6 juin 2003, le Rallye des Princesses propose une nouvelle fois aux équipages féminins ou mixtes (madame au volant) de véhicules historiques (de 1930 à 1972) un parcours somptueux au travers d’une épreuve sportive de régularité homologuée par la FFSA.

dimanche 1er juin – verifications place vendome

Nous sommes fin prêtes et c’est sous un soleil caniculaire que nous installons notre coupé S 800, brillant et rutilant, Place Vendôme dans le parc fermé pour les formalités administratives avant le grand départ.

Comble du luxe, Joël dit" Jojo " notre fidèle mécanicien change la batterie de la voiture devant le Ritz …..noble " S " oblige…

Notre Président, Mr. Sakata, notre Directeur Mr. Hirosawa et Mr. Suzuki sont présents, de nombreux collègues de travail, nos amis fidèles, et nos familles sont venus nous encourager , cela nous fait chaud au cœur et nous espérons ne pas les décevoir….

Nous sommes tous trois un peu nerveux : demain c’est le grand jour.

lundi 2 juin- 1ere etape – 370 km

paris – la chatre

Pluie battante pour notre départ de la place Vendôme donné par la Marraine du Rallye : Hermine de Clermont-Tonnerre (Tonnerre avez-vous dit ?)

Nous avons du mal à nous mettre dans l’ambiance de la course, les embouteillages pour quitter la capitale ne nous aident pas.

Très vite, dès que nous pouvons libérer le moteur de notre bolide sur les routes de campagne (toujours dans la limite du raisonnable) l’adrénaline monte avec la sonorité du moteur….

Aurélie en perd son chrono lors d’un arrêt surprise des contrôleurs de régularité, mais " Jojo " veille et retrouve vite l’objet indispensable…

La dernière épreuve de la journée se déroule sur le circuit de La Châtre sous le regard chaleureux des spectateurs.

4èmes au général derrière l’Aston Martin, la Porsche 911, la Jaguar Type E……çà y est, nous sommes " dedans " !!!

mardi 3 juin – 2eme etape – 310 km

la chatre – vichy

Parties sous la pluie, inutile de vous dire que la vigilance est de rigueur. Notre S 800 s’accommode peu des chaussées mouillées et le premier virage en épingle sur un tapis de graviers humides nous rappelle vite à nos responsabilités de mères de familles..

" Lever le pied " sera le maître mot de la matinée ne serait-ce que pour soulager celui d’Aurélie, meurtri le matin même lors d’une chute dans les escaliers de l’hôtel.

Le verdict du médecin du Rallye est formel : arrachement des ligaments.

Au fait, savez-vous comment un co-pilote se cale dans la voiture en Rallye ? ……Aie !

L’arrivée à Vichy est plus que sympathique, des amoureux de la Honda S 800 sont venus nous accueillir avec le journal local et notre photo en pleine page. Nous sommes émues et nous restons 1 heure et demie à parler de l’histoire de Honda, de la S mais aussi de la N 360 et de la N 600.

Jojo a du mal à vérifier les niveaux, les têtes se penchent avec lui sur le moteur, et les questions fusent.

Ce fut un grand moment d’échange de souvenirs, un grand moment de bonheur.

mercredi 4 juin – 3eme etape – 380 km

vichy – dieulefit

Cette fois, le soleil est bien là. Heureusement, c’est l’étape la plus longue et la plus difficile aussi.

Nous sommes sur la place de l’Aletti Palace, à la queue leu leu dans l’ordre notre départ, devant nous, derrière nous des Porsche 911, Ferrari 365 GTB, MG, TR 5, Austin Healey, Aston Martin, Jaguar Type E. Nous sommes fières d’être là avec notre S 800 qui semble petite, si petite…. Ces mêmes véhicules nous dépasserons plusieurs fois mercredi….journée noire pour tous les co-pilotes….sauf une….

C’est pourquoi ce jour là, particulièrement, pour avoir fait la nav’ ô combien difficile sans jamais se plaindre, pour avoir fini l’étape avec le pied gauche ayant doublé de volume, je remets virtuellement la Médaille d’Or du Mérite à ma co-pilote !

jeudi 5 juin – 4eme etape – 285 KM

dieulefit – serre-chevalier

Peut-être notre plus belle récompense : 5èmes à l’issue de cette étape intégralement disputée en montagne, là où les secondes s’égrennent au fil des épingles, des lacets, là où la concentration des co-pilote et pilote est extrême et éprouvante, là où la machine souffre.

Notre S 800 aura été à la hauteur et nous garderons longtemps en tête le bruit du moteur résonnant de tous ses tours dans la splendeur des montagnes.

Nous dédions cette étape à Bruno Saby, un de nos trois parrains*, venu nous encourager avec Renée, sa femme, lors du déjeuner à Chichiliane lieu renommé du Rallye de Monte Carlo.

* les deux autres étant Monsieur Paul Frère et Monsieur Michel Hidalgo.

vendredi 6 juin – 5ème etape – 285 km

serre-chevalier – mandelieu/la napoule

Dernière étape, nous sommes heureuses et tristes à la fois. Heureuses d’avoir vécu une fois encore cette aventure à bord de notre S 800 mais tristes que çà s’arrête.

Nous allons savourer chaque instant de cette journée….

La matinée ne nous laisse aucun répit, les secteurs de régularité sont difficiles, aucune faute de nav’ est permise. Nous nous donnons à fond sous un soleil de plomb sachant que la partie est déjà jouée pour nous ….encore une étape de montagne et notre 791 cm3 ne nous permet pas de rattraper les secondes perdues…

Nous devons attaquer les cols de Vars et de Cayolle, les gorges de Cians, les habitués de ces lieux reconnaîtront qu’une moyenne (j’ai bien dit moyenne) à tenir à 50 km/h n’est pas chose facile, Aurélie doit m’indiquer avant chaque épingle si une voiture n’arrive pas à toute allure dans le sens inverse…. " voiture à gauche garée, n’en tenez pas compte, une famille en pique-nique ! " me lance-t-elle dans le feu de l’action, ce n’était autre que le PC des contrôleurs, freinage d’urgence réussi et fou rire assuré !

La route Napoléon nous mène à l’arrivée. Beaucoup de spectateurs sont au rendez-vous.

Tonnerre d’applaudissements bien mérité pour les vainqueurs Carole Gratzmuller et Michèle Pâques sur Austin Healey pour les équipages féminins et Patricia Bertapelle et Jean-Christophe Marchand sur Aston Martin en équipages mixtes.

Nous nous contentons, non sans une certaine fierté, d’une 12ème place au classement général derrière des Austin Healey, MGB, Ferrari Dino … et nous recevons avec honneur le prix spécial pour la performance de la plus petite cylindrée lors de la soirée de gala organisée pour la remise des prix.

Jojo est resté pendant toute la semaine notre plus fidèle supporter et notre aide précieuse pour que tout se déroule au mieux.

Nous pensons déjà au prochain…rendez-vous du 30 mai au 4 juin prochains.

Merci à nos mécènes ALTE & AC PRO pour nous avoir permis de vivre ces moments de bonheur intense et merci à Honda d’avoir soutenu et " détaché " ses Attachées de Presse pendant une semaine entière…pour notre plus grand plaisir !

16/06/2003NathalieGESLIN&AurélieLITZLER 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
edition 2001
 

 

 

 

Plus d'infos sur le site de Patrick Zaniroli organisation : www.rallyedesprincesses.com

retour a l'accueil