En visite chez ... Serge Desclaux 

 

11 Août, jour de l'éclipse, nous voici en route vers le Gers, pas pour défier Paco (encore que !) mais pour nous rendre chez Serge, un des hauts lieux Honda Sport dans le sud-ouest. Une heure et 1/2 de route et nous voici chez DARTAGNAN.       

Depuis 1969, Serge officie pour le H Ailé. Ailé car ce sont des motos qui nous accueillent.
Il est vrai que les chiffres que nous lisons sur les comptes tours de certaines machines exposées dans le hall laissent rêveur.
Certainement le même sentiment qu’ont eu les automobilistes lors de la sortie de la S800, sentiment partagé par le maître des lieux depuis plus de 30 ans...

Les ateliers sont à l'échelle des deux roues, ce qui n'empêche pas de trouver çà et là des éléments pour nos autos, ici un moteur de S en réfection (Serge en a refait plus de 15 !), un système " d’enquillage " de l'ensemble vilebrequin piston, plus loin un banc d’essai fait maison.  

                                                      

Un treillis métallique fixe est affublé d’un radiateur, d’une bobine et d’un échappement. Sur le devant, un pupitre avec clef de contact et compte tour. En clair , on pose le moteur complet, on raccorde et hop contact. C’est parti pour les essais !

Près de l’atelier se repose un coupé qui devrait retrouver vie bientôt ainsi qu’une consœur bien fatiguée, qui elle finira plus certainement en morceaux. Enfin, la voiture d’un adhérent du club en révision
.                                                           

Le plein d’histoire

Serge aime ces autos au cœur de motos et nous amène vers son jardin secret.

En chemin, il nous livre de ces anecdotes qui font toujours vibrer l’amateur, dont ces voitures neuves bradées en 1971 à moins de 10 000F et dont personne ne voulait ou bien encore la rencontre avec son coupé en 1979. L’auto servait d’escabeau pour accéder à des étagères dans un garage Citroën ! !
Plus tard il achètera un cabriolet. Cinq ans furent nécessaires à la remise en état de chaque véhicule.

Les cavernes d’Ali Baba

Visite tout d’abord de la partie " non roulante " où un cabriolet sans pare brise est véritablement niché dans un trou de souris. On dirait une auto de manège…                    

Au dessous de celui-ci un bien curieux châssis car plusieurs éléments y ont été rapportés, comme pour pouvoir rouler sans carrosserie ! Une bizarrerie d’autant moins ordinaire qu’elle vient du Lycée Technique de Montauban. De quoi faire des générations de mécanos passionnés. A vrai dire c’est bien possible car un de ceux qui ont travaillé dessus au lycée possède sa propre S800 depuis 1976…               

Bien sur, Serge possède aussi quelques belles motos, et j’avoue que je serais bien reparti avec ce Scrambler 125 du plus bel effet…      

Nous voici pour finir près des " Belles ". Une Z impeccable (vue au Hondaction de Manas) côtoie un coupé et un cabriolet rouge. Evidemment, les deux mois de repos n’empêchent pas le coupé de démarrer au quart de tour.
                                        
 

Ce qui me frappe et me séduit, c’est de voir l’état de ce coupé qui a été restauré voici plus de 10 ans. Il est frais comme au premier jour. Preuve de la très bonne conception de l’auto et de sa facilité à bien vieillir.

Ceux qui connaissent le plaisir de visser ou dévisser un assemblage de qualité comprendront…

Merci Serge de nous avoir ouvert tes portes et fait partager tes passions.

Bernard Fournol.

retour a l'accueil